Cela fait maintenant plus de 6 mois que vous préparez ces vacances, vous avez travaillé durement toute l’année et vous allez enfin pouvoir vous accorder du bon temps bien mérité. La destination est mûrement réfléchie et vous avez absolument tout prévu jusqu’au taxi qui vous emmènera de l’aéroport à l’hôtel. Vous vous voyez déjà sur la plage en train de prendre des selfies pour envoyer aux collègues de travail restés au bureau mais avant ça vous devez préparer votre valise. Vous êtes parfaitement rôdés sur les liquides et la règlementation qui les entourent mais vient le moment de ranger votre cigarette électronique et là, ça vous pose un problème. Pas de panique, l’équipe Vaporade est là pour vous porter secours !

Il faut savoir que la règlementation autour des appareils de vapotage évolue constamment et que chaque compagnie aérienne possède sa propre politique à ce sujet. Cependant je vous rassure, les règles sont presque toutes identiques. Depuis 2016 l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) à strictement interdit les batteries de cigarettes électroniques en soute.

Si les cigarettes électroniques sont interdites en soute c’est simplement pour éviter qu’un faux-contact se produise entre la batterie de l’e-cigarette et un autre objet métallique. Des cas similaires se sont déjà produit dans le passé provoquant des départs d’incendies. On va donc éviter de reproduire ce genre de situation et on va garder nos e-cigs sur nous, en cabine.

Pour les plus malins d’entre vous qui se disent : « Chouette, j’aurai ma cigarette électronique avec moi, je vais pouvoir en profiter durant le trajet ». Oubliez. Tout d’abord parce que la communauté des vapoteurs est respectueuse, bienfaisante et extrêmement civilisée mais par dessus tout, nous ne souhaitons pas déranger les autres passagers avec notre vapeur. Gardez également en tête que si l’envie de vapoter vous prends vous risqueriez de déclencher les détecteurs de fumées présents dans l’avion. N’essayez pas non plus de vous rendre discrètement aux toilettes pour vapoter, elles sont également équipées de détecteurs, bien essayé !

De plus le fait de recharger votre e-cig dans l’avion est totalement interdit. Prenez donc votre mal en patience et attendez d’être arrivé à destination.

La plupart des compagnies aériennes autorisent également d’avoir jusqu’à 2 accus de rechange sur vous à condition qu’ils soient conservés dans leur emballage d’origine et en cabine. De quoi passer vos vacances l’esprit tranquille sans avoir peur que notre seule batterie nous lâche pendant cette période.

Pour résumer : La cigarette électronique c’est en cabine uniquement, sur vous ou dans votre bagage à main.

Réglementation autour des e-liquides

Pour ce qui est des e-liquides, la règlementation est la même que les autres types de liquides. Vous pouvez les avoir en cabine ou bien soute à condition que plusieurs conditions soient respectées :

 

  • La plupart des compagnies aériennes autorisent jusqu’à 1L de liquide par passager. Cependant cette condition s’applique à tous les types de liquides et non pas seulement vos e-liquides favoris. Vous devrez alors faire un choix si vous souhaitez emmenez vos e-liquides avec vous en vacances.
  • Vos liquides doivent tous être placés dans un sac en plastique fermé de 20cm*20cm. Cela vous évitera d’avoir de mauvaises surprises en cas de fuite de l’un d’entre eux. Cela permet également au personnel de l’aéroport d’observer en un coup d’œil la totalité des liquides que vous transportez avec vous.
  • Chaque contenant dans ce sac en plastique ne doit pas dépasser 100mL. Par conséquent, vous l’avez compris, si vous êtes un as du rangement vous pouvez apporter avec vous 10 contenants de 100mL maximum (le tout doit bien évidemment rentrer dans le sac en plastique de 20cm*20cm). Evitez donc par conséquent de transporter avec vous vous kits de DIY qui prennent généralement une place trop importante.

Pour résumer : Vous pouvez emmener avec vous jusqu’à 1L de liquide repartis dans des contenants de 100mL maximum et le tout dans un sac en plastique totalement hermétique de 20cm*20cm.

Attention à la destination où vous allez

On ne le répètera jamais assez et beaucoup font encore l’erreur avant de partir en vacances : renseignez-vous sur les lois concernant les cigarettes électroniques dans le  pays de votre destination. Cela vous évitera les mauvaises surprises auprès des douanes lors de votre arrivée.

Dans certains pays le fait même de détenir une cigarette électronique peut être passible d’une grosse amende voir même d’une peine de prison. C’est la mésaventure qui est arrivée à une jeune touriste française en Thaïlande il y a quelques mois de cela. Résultats : 4 jours en prison et plus de 8000€ de frais divers afin de s’extirper de ce cauchemar. Prenez donc toutes vos précautions afin d’évitez ce genre de mauvaises surprises.

Videz vos atomiseurs avant le départ

Le changement de pression dans l’avion peut entrainer quelques mauvaises surprises qui se traduisent généralement par des fuites en tout genre. Le meilleur moyen pour éviter ce genre de désagrément est simplement de vider totalement vos atomiseurs  avant d’embarquer. Vous pourrez alors voyager l’esprit serein sans craindre la moindre fuite.

Maintenant que vous connaissez toute la règlementation concernant les cigarettes électroniques sur le bout des doigts, vous êtes finalement prêts à profiter entièrement de vos vacances. Bon vol et bonne vape à tous !