Si vous êtes un futur ancien-fumeur, fraîchement arrivé dans le monde merveilleux de la vape, vous avez surement dû vous confronter à ces deux méthodes de vapotage. Cependant, cela n’a aucun sens pour vous, vous avez toujours fumé de la même façon et vous ne voyez pas en quoi vous devriez changer vos habitudes en passant à la cigarette électronique.

Vient donc ce moment fatidique où votre collègue, un ami ou un membre de votre famille vous propose de basculer du côté (absolument pas) obscur de la force en vous proposant d’essayer son nouveau mod, récemment acheté, tout en vantant ses mérites. « Mod de 80 Watts, bottom feeder, 2 accus 18650, tu vas voir, c’est de la folie! » Vous aspirez dessus pour lui faire plaisir, vous gardez la fumée en bouche et là… c’est le drame. Vous toussez et vous avez du mal à reprendre votre souffle.

Pas de panique, c’est généralement ce qu’il se passe la première fois qu’on vapote. Toutefois, il aurait été plus appréciable que votre initiateur vous renseigne d’abord sur les deux façons de vapoter sur une cigarette électronique. Rassurez-vous, nous sommes là pour corriger le tir à travers cet article.

Posons les bases : vous êtes un fumeur (désolé pour l’insulte). Vous avez toujours fumé de la même façon sur votre cigarette : Vous aspirez à travers le filtre, gardez la fumée en bouche 1 ou 2 secondes puis vous l’avalez, elle passe dans vos poumons (vous délivrant toutes ses impuretés et produits chimiques par la même occasion) puis vous l’expirez. Ce rituel est devenu une habitude pour vous et vous n’y prêtez même plus attention. C’est tout simplement ça le MTL (ou inhalation indirecte), c’est le fait de garder la fumée en bouche pendant quelques secondes puis de la faire passer dans vos poumons.

Avantages et conseils

Généralement, c’est la méthode la plus prisée par les primo-vapoteurs, les débutants quoi ! Elle permet de mieux restituer le parfum de votre e-liquide car la fumée reste sur la langue et délivre toutes ses saveurs à vos papilles gustatives.

Conseil : Lors d’une vape indirecte, favorisez les e-liquides avec un PG plus important que le VG. Des e-liquides 80/20, 70/30 voir même 50/50 sont parfaitement adaptés pour ce type de vapotage et vous permettront de tirer le meilleur des saveurs de vos e-liquides.

Le MTL vous permettra également d’avoir des taux de nicotine plus élevés dans vos e-liquides. La nicotine, c’est la petite molécule qui vous rend accro à la cigarette classique et qui rends si difficile la transition vers un monde sans tabac. C’est également la nicotine qui va vous provoquer le « HIT » dans la gorge, semblable à la sensation que peut provoquer une cigarette classique. Ces deux facteurs sont donc les principales raisons pour lesquelles les vapoteurs débutants s’orientent plutôt vers une inhalation indirecte.

Conseil : Lors d’un tirage indirect vous pouvez choisir des e-liquides dont la concentration est supérieure à 6mg/ml (la limite étant de 20mg/ml en France). Vous pouvez également utiliser des sels de nicotine si vous souhaitez avoir un HIT plus doux tout en conservant un taux élevé de nicotine.

Pour ce qui est du mod en lui-même, c’est-à-dire du type de cigarette électronique recommandé, les personnes proches de leur portefeuille (comme nous tous) seront satisfaites avec l’inhalation indirecte. En effet un mod de petite taille est amplement suffisant et une puissance élevée est inutile (voir même déconseillée si vous utilisez des e-liquides fortement nicotinés). Les pods semblent être un bon compromis niveau budget et vous permettront de débuter en douceur dans le monde de la vape.

Conseil : Si jamais vous choisissez tout de même un mod puissant et ce malgré nos recommandations. N’hésitez pas à régler votre wattage sur une valeur un peu plus faible afin que le HIT en gorge soit supportable et que la vape soit agréable. C’est également ça le vapotage : si vous éprouvez une gêne quelconque à vaper vous ne tarderez malheureusement pas à retourner vers les cigarettes classiques.

Pour terminer la partie technique on va parler des résistances et des driptips à utiliser si vous possédez une cigarette électronique avec atomiseur. Pour la résistance, c’est un peu compliqué à comprendre mais vous allez voir qu’une fois qu’on à ces données dans la tête, tout devient plus facile :

Une résistance élevée (supérieure à 1,2 Ω) s’associe avec un wattage faible.

Pourquoi ? Parce qu’une résistance élevée chauffera plus rapidement ce qui est idéal pour l’inhalation indirecte. On a besoin de prendre des bouffées brèves sans s’attarder sur la cigarette électronique.

Pour le driptip (la partie amovible que l’on porte à la bouche), le MTL favorise les driptips longs et étroits. La sensation ressentie se rapprochera alors de celle d’une cigarette classique et on obtiendra un tirage serré, ce qui corresponds parfaitement à l’inhalation indirecte.

Inhalation directe ou DTL (Direct To Lung)

Maintenant que vous êtes entièrement rodé sur le MTL, vous souhaitez vous pencher un peu plus sur le DTL (Direct To Lung) ou inhalation directe. Vous considérez que la vape est plus qu’un substitut de la cigarette et vous envisagez même prendre part dans la communauté active des vapoteurs. Vous vous renseignez de plus en plus sur les mods, et le jargon associé au vapotage vous semble de plus en plus familier. Vous estimez qu’il est maintenant temps de passer au niveau supérieur et vous désirez produire de gros nuages de vapeur et pourquoi pas tenter quelques tricks par la même occasion. Une seule solution à tout ça : le DTL.

Le DTL est ce que 75% des vapoteurs pratiquent et le principe est extrêmement simple. Il consiste à aspirer directement la vapeur produite par votre cigarette électronique dans vos poumons sans passer par la case « je stocke la vapeur dans ma bouche ». La sensation est semblable à celle bien connue par les fumeurs de narguilés. Vous respirez à plein poumons la vapeur dans une même aspiration, profonde et soutenue pendant 2 à 7 secondes. Lors de l’expiration vous serez alors en mesure de relâcher des quantités de vapeurs impressionnantes capables de faire rougir l’Etna en personne.

Avantages et conseils

Soyons clairs, avec cette méthode, vous allez privilégier la production de vapeur au dépends de la saveur subtile de vos e-liquides. Je ne dis pas que vous ne serez pas en mesure de ressentir le goût de vos e-liquide et bien au contraire. Préparez-vous à prendre une grosse claque fruitée à chaque aspiration. Cependant, les goûts retranscrits seront nettement moins prononcés et moins savoureux comparé à une vape en MTL. Cela s’explique par la grande quantité de liquide consommé à chaque aspiration. Un fois de plus, c’est à vous d’établir vos préférences et de savoir ce que vous recherchez dans un e-liquide et dans la vape en général.

Conseil : En DTL favorisez les e-liquides avec un VG plus concentré. Le e-liquides 20/80 ou 30/70 feront amplement l’affaire pour pouvoir être en mesure de faire des gros nuages de vapeur et pour commencer à s’entraîner à faire des tricks. Vous pouvez même pousser le vice jusqu’à vous équiper de e-liquide 100% VG !

Les vapoteurs utilisant le DTL commencent déjà à avoir pas mal d’expérience dans le milieu du vapotage. La cigarette électronique n’est plus seulement un moyen qui permet la transition entre la cigarette classique et ne plus fumer du tout. Pour nous (oui, je suis un fier DTL vapoteur), c’est bien plus que ça et la vape fait tout simplement parti de notre quotidien. C’est bien plus qu’une question de nicotine. Personnellement, je n’en utilise plus depuis plus de 2 ans mais je continue tout de même à vapoter. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’aime ça, j’aime voir les dernières nouveautés qui sortent et j’aime apporter ma petite pierre à l’édifice en échangeant avec les membres de la communauté de l’anneau des vapoteurs. Enfin bref, je m’éloigne du sujet… Tout ça pour vous dire que si la nicotine n’est plus une nécessité pour vous (ou très peu) le DTL est probablement ce qu’il vous faut.

Conseil : Pour ce qui est du taux de nicotine dans votre e-liquide favorisez les concentrations faibles (en dessous de 6mg/ml). Non seulement le HIT sera extrêmement désagréable mais vous consommerez également plus de e-liquide et donc plus de nicotine. Consommer plus de nicotine alimentera votre dépendance vis-à-vis de celle-ci donc si vous pouvez éviter ce scénario, ne vous en privez pas !

Bon, nous arrivons dans le vif du sujet. « Quel genre de cigarette de cigarette électronique dois-je favoriser pour l’inhalation directe ? »

Alors là, vous avez carte blanche ! Laissez libre cours à vos envies. Renseignez vous sur les dernières nouveautés, en bref, faîtes-vous plaisir ! Il y en a également pour toutes les bourses. Vous pouvez très bien trouver une bonne vapoteuse dès 30€ et les prix peuvent facilement monter au-delà de 100€ pour les appareils de très bonne qualité. Plus rien ne vous arrête maintenant !

Conseils : Si votre objectif est vraiment de faire un maximum de vapeur, réglez votre cigarette électronique au-delà des 30W (si ce n’est pas déjà le cas). Habituez-vous à vapoter avec un wattage élevé. Cependant gardez bien en tête que cette façon de vapoter consomme bien plus de e-liquide que le l’inhalation indirecte. Gardez donc un œil sur votre consommation et sur vos dépenses.

Pour la partie technique, ça va être plutôt facile. Vous vous souvenez de la partie précédente avec le MTL ? Eh bien vous prenez exactement la même et vous faîtes l’inverse. Allez, je vais vous aider un petit peu :

Pour la résistance : favorisez une valeur faible (au-dessous de 1,2 Ω)

Pour les driptips : favorisez ceux un peu plus large qui permettent d’avoir une arrivée de vapeur importante. C’est peut-être bizarre au début de vapoter sur des gros driptips car la sensation est vraiment différente comparée à celle ressentie sur une cigarette classique, mais là encore tout est une question de préférences et d’habitudes.

Et pourquoi pas les deux ?

Alors oui, le MTL est préférable pour les primo-vapoteurs et pour ceux qui souhaitent utiliser une cigarette électronique pour simplement arrêter de fumer. Le DTL quant à lui est principalement utilisé par les afficionados du vapotage qui se servent de leur vapoteuse comme un produit high-tech à part entière. Mais alors, comme j’aime le répéter : dans le milieu de la vape rien n’est jamais tout blanc ou tout noir. Du coup on se retrouve avec des personnes qui souhaitent varier leur façon de vapoter, que ce soit en fonction de leurs envies du moment ou des e-liquides qu’ils ont à disposition.

La réponse la plus évidente à ce « problème » est : “Faites l’acquisition de plusieurs appareils. Un conçu pour le DTL et l’autre conçu pour le MTL.” Heureusement, il existe une alternative à ce problème sans pour être forcément obliger de posséder deux appareils (j’en possède un peu plus d’une dizaine maintenant, si cela peut vous rassurer).

Les cigarettes électroniques à « AirFlow » ajustable

Voila qui est bien pratique ! Vous pouvez modifier l’arrivée d’air sur votre cigarette électronique juste en tournant une petite bague présente au-dessous de votre réservoir (ou au-dessus). Cela vous permet ainsi d’être en mesure d’adapter votre manière de vapoter en fonction de vos envies. Vous pourrez ainsi passer du MTL au DTL en un instant. Ce genre de cigarette électronique permet également de régler le wattage de votre cigarette électronique d’une simple pression sur un bouton.

Pensez bien à réduire le wattage lorsque vous réduisez l’arrivée d’air et inversement.

Ce genre de cigarette électroniques sont présentes depuis plus de quelques années déjà et permettent à chacun de trouver son compte. Si vous ne devez avoir qu’un seul type de cigarette électronique chez vous, c’est sans aucun doute ce genre de modèle que je vous recommande.

En bref…

Pour essayer de résumer les différences entre ces deux manières de vapoter, j’ai rassemblé les avantages de chacune de ces méthodes. Gardez bien en tête qu’elles ont également chacune leurs propres défauts et inconvénients.

Conclusion

En tant que néophyte dans le milieu de la vape il est important de garder ces deux méthodes de vapotage dans la tête. Il est également important de comprendre pourquoi et dans quel cas chacune de ces méthodes va être employée.

Cependant absolument rien de vous empêche d’adopter les deux méthodes en même temps. Vous pouvez par exemple posséder deux types de cigarette électronique : l’une adaptée pour le MTL et l’autre dédiée au DTL. De plus en plus de mods permettent également de switcher directement entre ces 2 modes vous permettant ainsi de satisfaire vos envies du moment. N’oubliez pas : dans le milieu de la vape, il faut être curieux et ne surtout pas rester sur ses aprioris.